Accueil / Nouvelles / Démystifier le DLC

Démystifier le DLC

Un nouvel acronyme est apparu dans le secteur de l’éclairage, menant plusieurs concepteurs lumière, distributeurs et rédacteurs de devis à présumer à tort qu’il s’agissait d’une exigence obligatoire pour acheter ou vendre un produit d’éclairage DEL. Cet acronyme mystérieux est « DLC », pour Design Lights Consortium.

En quoi consiste exactement le Design Lights Consortium ?

Selon son site web, le Design Lights Consortium est :

DLC, Design Lights Consortium

« Un organisme à but non lucratif voué à accélérer l’adoption de solutions d’éclairage d’une haute performance. Le DLC est engagé à promouvoir les produits d’éclairage à la fois éconergétiques et de grande qualité, en collaboration avec les membres des services publics et des programmes d’efficacité énergétique, des fabricants, concepteurs lumières et des entités gouvernementales, fédérales, des États et locales. Par le biais de ces partenariats, le DLC établit des spécifications de qualité pour les produits, contribue à un leadership éclairé et procure de l’information, de l’éducation, des outils et une expertise technique. »

La certification au DLC est une initiative axée sur les services publics. Aux États-Unis et au Canada, plusieurs programmes de remises sont fondés sur les normes du DLC visant les produits d’éclairage, dont les luminaires grande hauteur, les appliques murales, les lampes de laboratoire, les luminaires d’éclairage public, les trousses de conversion aux DEL, les DEL décoratives et les panneaux DEL (comme les lampes de réfrigérateurs, les T8 et les panneaux utilisés dans les applications commerciales, industrielles ou de l’éclairage extérieur).

Ce consortium est une initiative de certification volontaire pour la technologie DEL, qui exige la conformité des produits d’éclairage à des normes minimales de performance en fonction de trois aspects essentiels :

  • La distribution lumineuse
  • La couleur
  • La longévité/résistance

Les tests de conformité des produits d’éclairage aux exigences du DLC doivent être réalisés par un laboratoire accrédité et les résultats doivent être soumis directement au DLC par le fabricant.

En quoi cette certification est-elle différente de la certification ENERGY STAR ?

energy star

Le DLC est en fait un groupe régional né à partir d’un projet du Northeast Energy Efficiency Partnership (NEEP). Le DLC ne certifie pas présentement les produits DEL, ce qui signifie que pour établir la qualité et la performance de leurs produits, les fabricants doivent eux-mêmes les soumettre à des évaluations indépendantes. Bien que les qualifications pour Energy Star et le DLC soient en quelque sorte similaires, les évaluations requises par le DLC sont beaucoup plus exhaustives et en ont fait une norme dominante pour l’éclairage DEL.

L’une des raisons pour lesquelles l’homologation DLC gagne en popularité est l’augmentation des remises offertes par les services publics sur les appareils d’éclairage DEL. Puisque le label Energy Star ne s’applique pas aux appareils d’éclairage DEL, la plupart des programmes de remises des services publics sur ces produits exigent l’étiquette DLC pour en reconnaître l’admissibilité.

Un produit doit-il être qualifié au DLC pour l’acheter ou le vendre ?

L’absence de certification DLC sur un produit DEL ne signifie pas qu’il ne puisse être acheté ou vendu, puisque les fabricants ne sont pas requis de les soumettre aux tests pour la certification. Par contre, cela signifie que soit le produit n’atteint pas les normes d’efficacité énergétique ou de qualité établies par le DLC, ou que le fabricant n’a pas soumis une demande de qualification ou que la procédure d’application n’est pas encore achevée.

Il est important de faire la distinction entre la certification DLC et d’autres certifications comme CSA, UL ou ETL, qui sont des normes axées sur la sécurité. DLC n’est pas une norme de sécurité, mais une ressource qui peut servir à qualifier la performance d’un produit DEL. À moins de vouloir obtenir une remise des services publics, la certification DLC n’est pas un critère obligatoire pour l’approbation d’un luminaire.

Une certification DLC peut être utile dans la sélection d’un produit DEL que l’on souhaite vendre ou acheter, mais le produit ne doit pas nécessairement faire partie du répertoire des produits qualifiés au DLC. Cependant, on peut utiliser les paramètres techniques publiés sur le site Web du DLC pour confirmer la performance générale du luminaire choisi.

Finalement, un produit DEL ne doit pas nécessairement être certifié DLC pour être acheté ou vendu. Cependant, travailler de concert avec un expert certifié en éclairage peut vous aider à vous y retrouver parmi les détails complexes servant à évaluer un produit DEL afin de faire un choix éclairé, qui répond aux besoins de l’application, peu importe si le produit est certifié DLC ou non.

Pour savoir si le produit que vous considérez acheter est qualifié au DLC, vous pouvez visiter la section « Product Qualification Criteria » sur le site Web du DLC.

Fields marked with an * are required
Les champs marqués d'une * sont obligatoires